• Deutsch
  • Español
  • English
  • Português
  • French
Chinese ( 中文)

A propos des chiliens

https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/475546rescate_minero.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/368660araucana.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/230141pascuense.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/338933Huasos_Chilenos.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/637192nortino.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/563228Don_Juan_Patagonia.jpg https://chile.travel/components/com_gk2_photoslide/images/thumbm/607562compras_chile.jpg
E-mailEnvoyer à un ami
ShareCompartir

Selon les chiffres de la Banque Mondiale, la population chilienne s’élève à  16 970 265 habitants, répartis sur un territoire qui a célébré 200 ans d’indépendance en septembre 2010.

Les chiliens
du XXIème siècle sont le fruit du métissage entre les conquistadors espagnols et les peuples originaires de la zone. 93,4% de la population est métisse, tandis que les 6,6% restants se déclarent membres des peuples originaires.  

La plupart du métissage est due à l’ancienne immigration espagnole, ainsi qu’aux immigrations européennes, qui se déroulèrent du XVIIIème au XXème siècle. Les peuples Mapuche et Aymara furent quant à eux les principaux habitants originaires de la zone.   

Répartis en majorité dans la zone centrale du pays, qui abrite les villes de Santiago, Concepción, Temuco et Valparaíso-Viña del Mar, les habitants du Chili vivent principalement de la production de matières premières, comme l’activité minière, l’agriculture, l’agro-industrie et la pêche. Le tourisme est également un facteur économique important, et n’a cessé de croître depuis le rétablissement de la démocratie. Le Chili a un PIB (Produit Intérieur Brut) d’US $ 14 992 par habitant.

Le Chili possède un gouvernement démocratique, avec des élections qui, tous les 4 ans, permettent de désigner un nouveau Président (principale figure du pouvoir exécutif), ainsi que des sénateurs et députés, membres du Congrès National ou du pouvoir législatif. En 1989, le processus démocratique fut récupéré après 17 années de dictature militaire, renouant ainsi avec une tradition républicaine qui est restée presque inaltérable durant 200 ans.

Les chiliens ont une scolarité d’une durée moyenne de 10 ans, et le taux d’analphabétisme est l’un des plus faibles du continent (3,9%). De plus, le Chili peut se vanter de compter deux Prix Nobel de Littérature: Gabriela Mistral et Pablo Neruda. En ce qui concerne la santé, l’espérance de vie des chiliens est de 79 ans, avec de faibles taux de mortalité infantile (7,9%) et de dénutrition.

Voilà pour les chiffres. Cependant, les voyageurs doivent découvrir et faire l’expérience de l’identité chilienne. On note de grandes différences entre les habitants des grandes villes,  toujours pressés, et ceux des villages des vallées, de la côte ou des montagnes, où le rythme de vie est plus tranquille et où le temps semble passer plus lentement.

En général, les chiliens sont aimables, ouverts aux visiteurs étrangers (même si seulement 8% d’entre eux parlent anglais, avec une fluidité relative), et possèdent une forte identité liée au Chili rural. La principale figure est le «huaso», synonyme du paysan local caractérisé par sa sympathie et  son sens de la répartie.   

Les chiliens parlent espagnol rapidement, et ne prononcent que rarement (voire presque pas du tout) les lettres finales (comme le «s»). On trouve toute une série d’idiotismes et de mots inventés, en constant renouvellement, qui révèle une forte dose d’humour et de malice. Le voyageur peut se sentir un peu perdu avec cette manière de parler, mais les locaux se feront une joie de lui faire comprendre les sens et usages de ces expressions.  

Visuellement, les caractéristiques physiques les plus distinctives sont la couleur de peau mate, la stature moyenne (1,60m femmes – 1,70 hommes), les cheveux noirs et une carrure moyenne voire épaisse. 

Langue

La langue officielle du Chili est l’espagnol. Cependant, il existe une variation idiomatique qui "chilénise" l’espagnol, en lui conférant de nouveaux mots et de nouvelles acceptions. Au Chili, on parle également mapudungún, la langue des mapuches, aymara dans la région andine du nord du pays, et rapanui sur l’Ile de Pâques.

Religion

Selon le dernier recensement de 2002, 7 853 428 de chiliens de 15 ans ou plus se déclarent catholiques, ce qui représente 69,96% de la population totale. 15,14% se déclarent évangéliques, 1,06% témoins de Jéhovah, 0,92% mormons et 0,13% juifs. 8,3% des habitants du pays se considèrent athées ou agnostiques, tandis que 4,39% affirment appartenir à une autre religion.  

Coutumes

Fêtes: Le Chili est un pays de fêtes, qui ont deux sources principales: les célébrations religieuses et les anniversaires des villes (en été pour la plupart). Bien que l’on recense une grande diversité de fêtes dans tout le pays, le rodéo, durant lequel un couple de «huasos» poursuit à cheval et capture un veau au lasso, reste l’une des fêtes rurales les plus représentatives du Chili. Les fêtes nationales se déroulent les 18 et 19 septembre, jours fériés durant lesquels on commémore la Première Assemblée du Gouvernement de 1810, genèse de l’indépendance nationale, et les Gloires de l’Armée. Pour l’occasion, on réalise une série de festivités dans des parcs ou autres endroits où s’installent plusieurs stands ou «ramadas» offrant des plats typiques et des danses traditionnelles.  

Des fêtes religieuses colorées, aux racines aymaras, incas et catholiques, abondent dans la zone nord du pays, dans le désert d’Atacama et les villages de l’altiplano. La plus célèbre est la fête de La Tirana.  On trouve également des fêtes dans l’archipel de Chiloé (les «tiraduras de casa», qui consistent à transporter une maison d’un site à un autre), dans les baies de pêcheurs (fête de San Pedro), dans des villes comme Valdivia (semaine de Valdivia) ou Valparaíso (grande fête avec feux d’artifice et bateaux illuminés le 31 décembre), dans les parties rurales de la zone centrale (fête du battage du blé) et dans les vallées productrices de vin (fêtes des vendanges).  

Repas: Au Chili, le petit-déjeuner est modeste, le déjeuner plus abondant, et la «once»  (goûter), qui se prend entre 5 et 6 heures du soir, remplace souvent le dîner. Le pain est un élément fondamental du régime chilien. Les variétés les plus populaires sont les hallullas, les dobladitas et la marraqueta, également appelée «pain français».

Parmi les plats locaux les plus célèbres, on trouve la cazuela (soupe de bœuf ou de poulet qui inclut un morceau de courge, une pomme de terre, un morceau de maïs, des haricots verts et du riz), les porotos con riendas (haricots avec des pâtes), les humitas (maïs cuit et moulu, agrémenté d’oignon et enveloppé dans une feuille de maïs), le pastel de choclo (sorte de parmentier de maïs cuit au four dans des moules en terre cuite, typiques de l’artisanat des zones centrale et sud du Chili) et les empanadas de pino (pâte fourrée avec viande, oignon, œuf dur, raisins secs et olives) ou de fruits de mer.  On trouve également de généreux plats à base de poissons et fruits de mer frais, et le curanto de Chiloé (assortiment de viande de bœuf, porc et poulet avec des fruits de mer, disposés par couches sur des pierres chauffées à blanc, dans un trou creusé à-même le sol, et recouvert de feuilles d’une plante locale appelée nalca (rhubarbe chilienne) afin de permettre une cuisson à la vapeur).

Dans la nourriture quotidienne chilienne, les ingrédients les plus populaires sont les viandes et fruits de mer, le riz, les pommes de terre et la courge, l’oignon et l’ail, les tomates et les légumes verts comme la salade, la coriandre et le persil. Les condiments les plus utilisés dans les foyers chiliens sont le piment, l’ají color (paprika), l’ail et le cumin. Ces dernières années, on constate une popularisation du merkén, condiment typique mapuche élaboré à partir d’un piment appelé "cacho de cabra", qui est séché au soleil, fumé, puis moulu et agrémenté de graines de coriandre. C’est aujourd’hui un produit d’exportation.

Parmi les boissons, on notera le vin, le pisco (distillé de raisin) et la chicha (vin artisanal de courte fermentation, à base de raisin ou de pomme). Parmi les desserts, le mote con huesillos (blé cuit agrémenté de pêches au sirop déshydratées) est l’un des plus célèbres. En ce qui concerne les sandwiches, spécialité chilienne, on recense une énorme variété de choix: le «chacarero» (viande de bœuf, tomates, haricots verts et piment à la demande), les "lomitos"  dérivés des traditions des colons allemands (viande de porc cuite, mayonnaise, avocat, tomate ou choucroute) ainsi que les traditionnels Barros Jarpa (jambon et fromage à la plancha) et Barros Luco (steak et fromage fondu) qui tirent leur nom de personnages politiques du début du XXème siècle. Les «completos», quant à eux, sont une populaire version chilienne, revue et corrigée, des hot-dogs nord-américains (saucisse, mayonnaise, tomate en dés, avocat, choucroute).

Sports
: Le rodéo est le sport national (bien qu’il ne soit pas établi qu’il est plus populaire que le football), et se pratique dans une «media luna» (petite arène en forme de demi-lune), dans laquelle un couple de huasos à cheval capture des veaux au lasso pour gagner des points.  
Cependant, le football est un thème d’actualité, et retient l’attention des habitants comme des médias. Les clubs les plus populaires au niveau national sont Colo-Colo, Universidad de Chile et Universidad Católica, mais on trouve également des équipes locales dans tout le Chili, dans les villes, villages et quartiers, qui possèdent toutes de fervents supporters.   

Artisanat: L’artisanat le plus célèbre chez les touristes est celui à base de lapis-lazuli, pierre semi-précieuse de couleur bleue que l’on extrait de la précordillère dans la région de Coquimbo. Bien qu’il soit assez industrialisé, le travail de cette pierre sert à fabriquer des bijoux et parures avec des figures d’animaux, des vases et des mosaïques. Le lapis-lazuli se trouve uniquement au Chili et en Afghanistan.

Cependant
, le Chili possède des artisans sur tout son territoire, qui créent des objets de grande valeur culturelle et artistique en laine tissée (d’alpaga, de vigogne, de mouton), terre cuite, pierre volcanique, crin de cheval (utilisé pour faire des bijoux), bois natif taillé et métaux comme le cuivre et l’argent. L’artisanat chilien autochtone est l’un des rares à conserver des techniques de fabrication traditionnelles, des teintures à l’encre naturelle (fabriquée à partir de racines et de fruits) et un

Idiosyncrasie

L’idiosyncrasie se réfère aux traits, tempérament, caractère et autres éléments distinctifs qui déterminent un individu ou une collectivité.  En considérant cette prémisse, on peut décrire les chiliens comme  solidaires, aimables et bien intentionnés envers les étrangers. Lors de grands malheurs comme les tremblements de terre ou le cas des 33 mineurs, l’état d’esprit national invite à l’union et à la solidarité.

Les chiliens ont également un profond respect pour la religion, comme on peut le constater dans les plus grandes célébrations dédiées à la Vierge Marie (dans le cas des catholiques), ou dans les Te Deums évangéliques. De même, on note un respect envers les institutions publiques, policières et économiques. Bien que le Chili ait été considéré pendant des années comme l’une des nations les plus conservatrices d’Amérique du Sud,  il s’est considérablement développé durant les deux dernières décennies. Outre une croissance économique soutenue et une plus grande ouverture vers l’extérieur, le pays a développé une certaine tolérance envers les minorités sexuelles, religieuses et sociales.  

Les chiliens aiment se réunir en famille ou avec des amis pour faire la fête, et ce ne sont pas les occasions qui manquent. Bien que le système économico-social actuel semble accorder plus de valeur au paraître (statut social, marques de vêtements et de voitures, quartier où l’on vit, niveau de rémunération, accès aux biens de consommation et niveau d’éducation selon la stratification sociale étant donné le prestige que confèrent certains collèges et universités), tous les chiliens sont très fiers  de la géographie et des merveilles naturelles du pays, et considèrent la Cordillère des Andes, l’Ile de Pâques, le Désert d’Atacama, les lacs et volcans, les baies de pêcheurs, l’Ile de Chiloé et la Patagonie comme les exemples les plus représentatifs de leur nationalité. Enfin, et surtout, ils reconnaissent et apprécient un esprit collectif de combativité, de solidarité et d’optimisme face aux difficultés que présente la Nature, qui, en raison de la situation géographique (vivre coincé entre la Cordillère des Andes et l’Océan Pacifique) et tectonique (entre les plaques de Nazca et Sud-américaine), sont nombreuses et très fréquentes.

En ce qui concerne les aspects négatifs, il existe une manière traditionnelle de  faire les choses «à la chilienne», ce qui signifie au dernier moment ou provisoirement. Ceci évoque l’improvisation, la tendance à affronter les problèmes avec la solution du moment (la plupart du temps avec une bonne dose de créativité et d’ingéniosité), mais avec une vision limitée du futur. Cependant, cette caractéristique est en train de changer rapidement, générant un sens de l’engagement reflété par le grand prestige économique et social obtenu par le Chili à l’étranger.  

Faire les choses «à la chilienne» est chaque jour un peu plus synonyme de faire bien les choses, avec sérieux et efficacité, en respectant les délais et les exigences de qualité internationales. Les produits d’exportation chiliens, tout comme les investissements chiliens à l’étranger dans les industries, services, technologie, commerce et agro-industrie, en sont un parfait exemple.

Vêtements

Au Chili, on s’habille de manière décontractée la plupart du temps, sauf lors de situations sociales formelles ou de réunions d’affaires. On recommande l’usage de vêtements épais, chauds et imperméables durant l’automne et l’hiver, et de vêtements plus légers au printemps et en été.  

Système métrique

Les unités de mesure de longueur, volume, poids et superficie utilisées au Chili correspondent au système métrique: centimètres, mètres et kilomètres, litres, kilos, grammes et milligrammes, kilomètres carrés et hectares.




 

 

Historia y novedades en Chile

There are no translations available. Uno de los
Published:
Publicado
17 Auo. 2013
There are no translations available. La emoción de
Published:
Publicado
16 Auo. 2013
There are no translations available.   A pesar de
Published:
Publicado
15 Auo. 2013

logo-chile-travel

SERVICIO NACIONAL DE TURISMO CHILE
Avenida Providencia 1550, Santiago Chile
Teléfonos: (56+2) 731 8336

 banner_calidad_travel                                                           TripAdvisor

Vea la página de Chile en TripAdvisor

facebook
twitter
flickr
1311607856_social_balloon-18
Pinterest
Google Plus